FLEURS

VIGILANCE SECHERESSE

(Mise à jour du 26/09)

Depuis plus de deux mois, le département est l'objet d'une situation de sécheresse inédite. Malgré les pluies de ces deux semaines, parfois très localisées et orageuses, la remontée du niveau des cours d'eau apparaît très fragile. Le niveau des nappes phréatiques, bien qu'en phase de ralentissement de la vidange estivale, est également parmi les plus bas constatés depuis de nombreuses années. 

Compte tenu de la situation hydrologique, l'arrêté préfectoral portant limitation ou restriction provisoire des usages de l'eau dans le département du Calvados maintient le bassin versant de l'Orne, de la Seulles er du Trais en ALERTE RENFORCÉE, le bassin versant de la Vire en CRISE et les secteurs correspondant aux nappes souterraines dites du Bajocien/Bathonien en ALERTE. Le reste du département est toujours en situation de vigilance. 

 

Les mesures de restriction voire d'interdiction en vigueur depuis le mois d'août restent d'actualité. Demeurent notamment interdits sur l'ensemble du département : 

- l'arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins et des fleurs,

- le remplissage des piscines à usage personnel

- l'arrosage de potagers entre 10h et 20h

- le fonctionnement des fontaines d'ornement, des points d'eau dans les cimetières et des douches de plage. 

 

Deux évolutions sont toutefois apportées à ces mesures à compter du samedi 24 septembre 2022, compte tenu de la légère amélioration de la situation hydrologique et de l'impact économique de ces mesures pour certains professionnels. 

- Ainsi le lavage des véhicules est de nouveau autorisé, mais uniquement dans les stations disposant d'un moyen de recyclage de l'eau. 

- L'irrigation avec un système de goutte-à-goutte des culture horticoles, des cultures hors sol, des cultures de plants sylvicoles et des cultures maraîchères est par ailleurs de nouveau autorisé en journée sur les secteurs en alerte renforcée.

 

Compte tenu de la fragilité de la situation, il reste essentiel que chacun puisse contribuer à l'économie de la ressource en eau.